SÉANCE 11 COURS DE DIOULA

1. RÉVISION

1.1. EXERCICE : REPONDRE A CES QUESTIONS

  1. Youssouf tun ye Coulibaly ya lakolifa ye wa?

  2. Moustapha tun ye jɔn ya sofɛricɛ ye Bouaké ?

  3. Madou ya mobili ye jumɛn ye?

  4. Mun ne tun bɛ a ya saki kɔnɔ ?

  5. Jɔn ne tun bɛ so kɔnɔ ni Coulibaly ye kunu ?

  6. Salon, i tun bɛ Abidjan wa?

  7. Bi, i tun bɛ baarakɛyɔɔrɔ la wa?

  8. Fɔlɔfɔlɔ, Coulibaly tun ka bon wa?

  9. I ya lakolifa tun ka nyi wa?

  10. San timinin, Bouaké tun ka di wa?

  11. A y agba tun ka di kosɔbɛ wa ?

  12. Mobili tun bɛ jɔn bolo yan ?

  13. A bɛɛ la, den tun tɛ jɔn bolo?

  14. Kɔngɔ bɛ jɔn na yan ?

  15. Salon, teri tun bɛ i la Bouaké wa ?

  16. Tere fila nin na (Ces derniers temps/jours), mun ne tun bɛ i ya lakolifa la?

  17. Fɔlɔfɔlɔ, i tun bɛ baara kɛ jamanan jumɛn na ?

  18. San timininw, i tun bɛ Vakansi kɛ yɔɔrɔ/dugu jumɛn na ?

  19. Kalo timinin, i tun bɛ baara jumɛn labɛn na ?

  20. An nan tuman/wagati (Quand nous rentrions), i tun bɛ mun kɛ la?

  21. Kunu wulafɛ, a tun bɛ mun ne kɛ la kɛnɛ ma ?

  22. Yani kalan bɛ damina, i tun bɛ mun ne kɛ la ?

  23. Ni i tun bɛ Abidjan, i tun bena mun nyinin ?

  24. Ni kɔngɔ tun bɛ i la, i tun bena mun domun ?

  25. Ni wari tun bɛ i bolo, i tun bena mun san nyina (cette année) ?

  26. I tun ka jɔn wele kunu?

  27. Lɔgɔkun timinin, Coulibaly tun ka mun san lɔgɔfɛ la?

  28. Youssouf tun ka mun fɔ kunu ?

  29. Salon, i tun ka baara kɛ ni jɔn ye ?

  30. Tarata lon, an tun ka julakan kalan wa?

1.2. Les interrogatifs en Dioula de Côte d’Ivoire

Dioula équivalents francais

Mini

Où ?

Muna

Pourquoi ?

Mun

Quoi ?

Joli

Combien ?

Jɔn

Qui ?

Jumɛn

Quel, lequel, laquelle ?

Wa

Est-ce-que ?

2. COURS DU JOUR

2.1. L’Impératif en Dioula

L’impératif exprime une exhortation, des ordres, des supplications, des requêtes polies. En dioula, la structure des constructions impératives est la suivante :

sujet + ye + objet (lorsque celui-ci existe) +verbe

  1. a ye ji min ! buvez de l’eau !

  2. i ye nan ! viens !

  3. an ye maro domu ! mangeons du riz !

  4. an ye taga ! Partons !

En ce qui concerne la deuxième personne du singulier, on peut se contenter de dire

  1. nan ! viens !

  2. lɔ ! arretes-toi !

  3. taga ! vas !

On remarque, à travers ces exemples (5, 6 et 7) on constate que le sujet n’est pas formellement marqué.

La forme négative se construit avec « kana »

  • Nan!/ I kana nan!

  • Lɔ!/I kana lɔ!

  • Taga!/I kana taga!

  • An ye kini domun!/An kana kini domun!

C’est aussi le lieu de parler des discours exhortatifs qui ont des caractères d’interdits, de devoir à accomplir. Ces types de discours sont rendus par des formes figées telles que:

➢ I ka kan ka

Il s’agit essentiellement de l’expression des interdictions, des obligations et des devoirs :

i ka kan ka maro feere tu dois vendre du riz

i ka kan ka i bangebagaw bonya

tu dois respecter tes parents

Muso ma kan ka à denw danga

la femme ne doit pas maudire ses enfants

➢ i bɛ

Les avertissements ou les conseils sont très souvent introduits par cette forme en dioula

Exemple :

✓ Instruction d’un médecin à son patient

i bɛ i laganfiya tɛnɛn, tarata ni juman

Repose-toi lundi, mardi et vendredi

✓ Un ordre

i bɛ i sen fla ko

lave tes pieds!

i bɛ can fɔ

dis la vérité

i bɛ i kan labɔ

parle fort

✓ Instruction à un employé

i bɛ taga lɔgɔfɛ la, i bɛ fani ko, i bɛ gba kɛ

Va au marché, lave le linge, prépare la nourriture

✓ recette de cuisine

I bɛ ji kɛ daga kɔnɔ, kɔfɛ i bɛ daga sigi tala la, o kɔ i bɛ maro yɛrɛman daga kɔnɔ ka datugu

Mettre de l’eau dans la marmite, ensuite poser la marmite au feu après renverser le riz dans la marmite et la refermer

✓ La forme négative de « i bɛ » est « i kana »

I kana i sen fla ko

ne lave pas tes pieds !

i kana can fɔ

ne dis pas la vérité!

i kana taga

ne pars pas!

Il existe d’autres formes d’expressions des souhaits, des commandements, des conseils.

➢ I bɛ se ka… (Autorisation, permission…)

I bɛ se ka flakisɛ ta

Tu peux prendre des médicaments

à bɛ se ka nan sisan

Il peut venir maintenant

Madu bɛ se ka sigi

Madou peut s’asseoir

Siriki bɛ se ka kuman

Siriki peut parler

➢ Généralisation par mɔgɔ

Mɔgɔ ma kan ka a den danga

On ne doit pas maudire son enfant

Mɔgɔ ka kan ka à bangebagaw bonya

On doit respecter les parents

Mɔgɔ bɛ se ka sigi yan

Il est permis de s’asseoir ici

➢ Formulation de bénédictions (Ala ye…)

Ala ye nɔgɔya kε

Bonne guérison

Ala ye i tanga

Que Dieu te protège

Ala ye den balo

Que Dieu nourrisse l’enfant

2.2. Exercice

Traduire:

  1. Tu dois m’aider

  2. Venez au marché

  3. Ali ne doit pas vendre ses moutons

  4. Ne pleure pas, il viendra

  5. Tu peux boire de l’eau

  6. On ne doit pas voler

  7. On doit respecter les personnes âgées

  8. Ne pars pas !

  9. Tout le monde doit apprendre le Dioula ici

  10. Personne ne doit parler